IME LES MURIERS - SESSAD LA DOMITIENNE

Adresse: 1804 avenue du Père Soulas -  34090 Montpellier
 
Tél: 04.67.63.13.48   -   Fax: 04.67.52.26.56
 
E-mail: ime-lesmuriers@napei34.fr
 
Site internet:  http://ime-lesmuriers.fr
 
Directeur : Monsieur Thierry LAHUNA
 
 

 

Accès par les transports en commun : Bus n°7, Tram gare du Château d'Ô

 

PRESENTATION
 
L'Institut Médico-Educatif Les Mûriers, installé au 1804 de l'avenue du Père Soulas, à Montpellier répond à une mission de service public définie par l'arrêté préfectoral du 9 septembre 1999, conformément à l'article D. 312-59 du CASF.
Le SESSAD La Domitienne, répond à une mission de service public définie par l'arrêté préfectoral du 4 mai 1993 conformément à l'article D.312-59 du CASF.
 
MOT DU DIRECTEUR
 

En référence aux valeurs associatives, l’Institut Médico-Educatif les Mûriers exerce l’ensemble de ses missions de soin et d’éducation dans le respect des obligations et devoirs inscrits dans les textes relevant des lois médico-sociales.

On retiendra, notamment :

  •        la garantie et la promotion des droits des personnes handicapées,
  •        le partenariat avec les familles,
  •        la promotion de la bientraitance.

Du haut de ses 55 ans d’existence, l’Institut a dû s’adapter aux multiples mutations du secteur médico-social et associatif. Il peut se prévaloir désormais, dans l’exercice de ses missions, d’une maturité qui suscite la confiance des familles, des administrations ainsi que des très nombreux partenaires.

Sa principale force se décline en deux axes:

  • Une organisation au service d'une action thérapeutique à l'échelle institutionnelle. Cette              dernière a vocation à ne laisser que peu de place à l'arbitraire en donnant à l'action pluridisciplinaire      les vertus d'une réalité concrète et non seulement conceptuelle.
  • Des actions de soin et d'éducation réfléchies et ajustées. Dotée d'une maitrise des connaissances et des pratiques des plus adaptées à l'accompagnement des adolescents déficients intellectuels, l'équipe pluridisciplinaire de l'établisseemnt conditionne la pertinence de l'action et constitue, en soi, un authentique pôle de compétences au service de l'usager.

"Organisation" et "pertinence de l'action" ne sont possibles que si l'institution dispose de cet atout essentiel que sont les professionnels de l'établissement. Recrutés en fonction de leur qualification, de leur positionnement éthique, mais aussi de leur savoir-être, ces professionnels sont à la hauteur des exigences propres à notre secteur médico-social.

Le présent et l’avenir de l’institut : l’amélioration continue de la qualité du service, que sont en droit d’attendre l’usager et sa famille, est et sera soutenue par l’innovation;une "innovation" en terme de "développement des projets et des savoirs-faire", mais aussi en terme "d'ouverture de l'établissment sur son environnement", avec l'objectif de promouvoir et de partager notre expertise.

 
POPULATION ACCUEILLIE ET AGREMENT
 
IME Les Mûriers
 
Nombre de places agrées et nombre de prise en charge:
L’Institut Médico-Educatif les Mûriers, répond à un agrément qui indique sa capacité d'accueil et les modalités de l'accompagnement mis en oeuvre.
L'établissement compte une capacité d'accueil de 59 places mixtes, dont 27 en semi-internat et 32 pour l'internat.
Sur les 32 places en internat, 6 sont spécifiques à l'accueil de jeunes atteints d'un handicap sévère à partir de 12 ans, et 2 lits sont réservés à l'accueil temporaire.
 
Population accueillie:

L’Institut Médico-Educatif les Mûriers reçoit des enfants, des adolescents et des jeunes adultes de 12 à 20 ans dont la caractéristique commune est la déficience intellectuelle. Cette déficience intellectuelle s'accompagne dans la très grande majorité des cas de troubles associés : troubles de la personnalité, troubles comitiaux, des troubles moteurs et sensoriels, de troubles graves de la communication (autisme et syndromes autistiques), ainsi que des maladies chroniques compatibles avec une vie collective. La notion de compatibilité avec la vie collective exclut de la prise en charge des adolescents et jeunes adultes atteints d'une  pathologie psychiatrique active qui relève de l’hospitalisation psychiatrique. (Référence à l’article D312-11 du Code de l’Action Sociale et des familles).

La grande majorité des adolescents et jeunes adultes résident chez leurs parents (famille d'origine, parent seul ou couple parental recomposé). Certains d'entre eux sont placés dans une famille d'accueil.

Sauf exception, la population que nous accueillons se situe dans un périmètre qui autorise des conditions de transport acceptables et favorise les relations avec les familles.

 

SESSAD La Domitienne

Nombre de places agréées et nombre de prises en charge :
 

L’agrément indique que le SESSAD « La Domitienne » a une capacité d’accueil de 8 places mixtes.

Le service peut assurer le suivi d’adolescent(e)s de 14 à 20 ans présentant une déficience intellectuelle moyenne ou légère.

Population accueillie :
Le service peut assurer le suivi d’adolescent(e)s de 14 à 20 ans présentant une déficience intellectuelle moyenne ou légère.

La population accueillie par ce service provient géographiquement de Montpellier et sa région.

La grande majorité des adolescents et jeunes adultes résident chez leurs parents (famille d’origine, parent seul ou couple parental recomposé). Certains d’entre eux sont placés dans une famille d’accueil.

 

Sauf exception, la population bénéficiant d’un suivi par le SESSAD se situe dans un périmètre qui autorise des conditions de déplacement acceptables et favorise les relations avec les familles.

 

LES MISSIONS

 

IME Les Mûriers 

 

L’Institut Médico-Educatif les Mûriers répond à une mission de service public. La mission est précisée par l’article D.312-12 du CASF qui indique que « La prise en charge tend à favoriser l’épanouissement, la réalisation de toutes les potentialités intellectuelles, affectives et corporelles, l’autonomie maximale quotidienne sociale et professionnelle. Elle tend à assurer l’intégration dans les différents domaines de la vie, la formation générale et professionnelle. »

 

Pour réaliser ces missions, le semi internat est composé de deux dispositifs géographiquement distincts :

Le premier dispositif, qui accueille des adolescents de 12 à 18 ans, est situé sur la partie ouest du site. On y distingue très clairement les espaces consacrés aux activités éducatives de soutien, les ateliers d’apprentissage propres à ce dispositif et les deux salles de classe.

Le second dispositif, qui accueille des jeunes de 18 à 20 ans et plus, est situé quant à lui sur la partie Est du site.

Là aussi, on y distingue très clairement les espaces éducatifs et pédagogiques propres à ce dispositif. Les ateliers d’apprentissage (cuisine, espaces verts, buanderie et menuiserie), se situent dans des bâtiments totalement indépendants des autres espaces éducatifs de ce dispositif.

Le gymnase et le terrain de sport sont communs aux deux dispositifs.

 

L’internat est un bâtiment indépendant composé d’un rez-de-chaussée et d’un étage et se situe à proximité des autres structures du site.

Ce bâtiment, d’une surface totale de 723 m2 est composé de 4 appartements : 2 à l’étage et 2 au RDC. Dans chaque appartement, on compte 8 chambres individuelles avec salle d’eau.

Chaque appartement doit être perçu par la personne accueillie comme un espace rappelant le milieu familial : 

► une entrée propre à chaque appartement et réservée aux seuls habitants du groupe

► dans chaque appartement, un espace collectif de vie pour les repas et pour mener des activités de détente et de loisir.

Les pièces à vivre de chaque appartement sont, quant à elles, prolongées à l’étage par une vaste terrasse en bois et au rez-de-chaussée par un accès direct sur un espace arboré.

 

En application de l'article D312-15 du CASF: 

L’établissement comporte une unité d'enseignement, créée par convention conformément aux dispositions du 2° de l'article D. 312-10-5.

L'unité d'enseignement a pour mission de dispenser un enseignement général permettant d'assurer les apprentissages scolaires et le développement de l'autonomie et de la socialisation. 

 

SESSAD La Domitienne

 

Le SESSAD répond à une mission de service public. L’article D. 312-55 du CASF, prévoir « Le soutien à l’intégration scolaire ou à l’acquisition de l’autonomie comportant l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psycho-sociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés.

Les interventions s’accomplissent dans les différents lieux de vie et d’activité de l’enfant ou adolescent, domicile, crèche, école, et dans les locaux du service ».

L’accompagnement proposé spécifiquement par notre SESSAD est centré sur le parcours de l’adolescent ou du jeune adulte en situation de handicap qu’il s’agit d’accompagner dans les différents lieux de socialisation, dans sa trajectoire, dans son statut d’élève puis de stagiaire ou d’apprenti vers son insertion socioprofessionnelle ou encore de futur usager d’une autre structure médico-sociale.

Le SESSAD favorise ainsi l’accès plein et entier de la personne handicapée à la vie de la cité et sa participation à la vie en société. Ce qui est au cœur des dispositions de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Sa capacité à faire du lien et une organisation résolument orientée vers l’extérieur constituent en quelque sorte la compétence centrale de notre SESSAD. C’est cette approche qui contribue à l’inscription de l’adolescent comme acteur de son projet dans ses différents milieux de vie.

 

EQUIPE D'ENCADREMENT

 

En ce qui concerne l’IME : Directeur (M. LAHUNA Thierry), Chef de Service Educatif (Mme ARGUEYROLLES Delphine) et Chef de Service Logistique (Mme DEBLADIS Nora) constituent l’équipe de Direction.

A cette entité est rattaché un conseiller technique en la personne du médecin psychiatre positionné comme coordinateur des soins.

En ce qui concerne le SESSAD : Directeur (M. LAHUNA Thierry), Chef de Service Logistique (Mme DEBLADIS Nora) et Cadre coordinatrice (Mme BERTRAN de BALANDA Karine) constituent l’équipe de Direction.

 

PROCEDURE D'ADMISSION

 

C’est au cours de cette procédure d’admission que se jouent pour toute la durée de la prise en charge l'implication de l’adolescent, ses relations avec son nouvel environnement, etc.

Cette phase doit donc être codifiée au maximum afin que la famille y soit associée au mieux, que son rôle soit préservé et que se prépare le devenir de l'adolescent.

Pour ce faire la procédure d’admission comportera désormais plusieurs étapes :

 

Etude de la candidature:

Recueil des données informatives.

Procédure 1  Dès la réception de la proposition d’orientation, la Chef de service informera la famille des délais éventuels pour l’étude de la candidature ainsi que la CDAPH.

Procédure 2  La chef de service reçoit la famille et l’adolescent pour :

  • échanger sur la bonne compréhension de l’orientation,
  • une présentation de l’établissement ou du service concerné,
  • une visite du site susceptible de recevoir l’adolescent,
  • recueillir leur accord pour réunir un ensemble d’informations administratives, médico-psychologiques, et socio-éducatives.

Procédure 3  Dès cette étape, il se peut que soit constaté que la candidature ne corresponde pas à la population relevant de notre agrément, soit du fait de l’âge, de la nature des troubles ou du type de handicap. Dans tous les cas, la CDAPH est informée et la Chef de Service ou le Directeur aide la famille dans ses démarches complémentaires.

Procédure 4  Dans le cas d’une impossibilité d’admettre l’adolescent, du fait d’un manque de place au sein de la structure correspondante ou d’autres raisons, la candidature est placée en liste d’attente et le contact est maintenu avec la famille et les partenaires existants (école, établissements). La CDAPH est également informée.

 

Examen du dossier et de la situation de l’adolescent.

Procédure 5  Sur la base des données recueillies, le Médecin Psychiatre s’entretient avec les parents et leur enfant afin de parfaire leur connaissance / compréhension de la situation de l’adolescent.

Il s’agit de cerner au mieux :

-          les motifs d’orientation de l’adolescent vers l’IME,

-          la problématique de l’adolescent et son adéquation avec la prise en charge à l’IME,

-          le rapport des parents aux difficultés de leur fils/fille,,

-          le rapport des parents à l’institution spécialisée,

-          leur (s) attente (s),

-          la souffrance générée par le handicap de l’adolescent.

 

La candidature (proprement dite).

La période d’observation.

Procédure 6  Après concertation avec le médecin psychiatre, la Chef de service, en lien avec le régulateur concerné, organise une période d’observation de 2 semaines, pour l’adolescent, au sein de l’unité d’éducation spécialisée retenue en fonction de son âge et de ses besoins ainsi que des modalités particulières pour ce premier contact : amplitude d’accueil, transport, restauration, participation aux activités, hébergement éventuel, etc.

Cette période comporte 2 objectifs :

  • pour l’usager : découvrir l’environnement et les activités proposées,
  • pour les professionnels : faire connaissance avec l’usager.

Procédure 7  Pendant la période d’essai, le psychologue rencontre l’usager et sa famille en vue, notamment, d’élaborer l’anamnèse.

Procédure 8  Au terme de cette période d’essai, les rapports d’évaluation-observation sont produits par les personnels éducatifs et pédagogiques. A cet effet, les professionnels concernés doivent utiliser la matrice en vigueur intitulée « Bilan d’observation » et qui leur a été transmis sur intranet.

Procédure 9  Les « bilans d’observation » doivent être transmis à la chef de service au plus tard 1 jour avant le bilan programmé avec les parents.

Procédure 10  Au terme de la période d’observation, la Chef de Service rencontre la famille et le jeune pour faire le point sur cette période d’observation et notamment entendre leur ressenti sur la façon dont elle s’est déroulée.

 

La commission d’admission.

Procédure 11  Consécutivement à la période d’observation, la Chef de service organise la commission d’admission. Il s’agit d’une rencontre entre les membres de l’équipe pluridisciplinaire ; commission lors de laquelle il est question de mettre en commun toutes les observations faites à propos du dossier de l’usager et de sa période d’essai.

Cette évaluation globale doit ensuite déterminer la perspective d’admission.

 

L’admission.

Procédure 12  Lorsque l’admission ne comporte aucun obstacle, le Directeur, sur avis de l’équipe pluridisciplinaire, prononce l’admission de l’usager.

Procédure 13  La Chef de Service confirme par un courrier, à la famille et à la CDAPH, l’accueil en institution.

Elle complète son courrier par des documents informatifs tels que le livret d’accueil, le règlement de fonctionnement et la charte de la personne accueillie.

Elle ajoute également une documentation sur l’association gestionnaire, sur les modalités d’adhésion à cette association et donc de cotisation.

 

********************************************